Accueil
Accueil Com2art Factory
com2art Factory
Galerie Com2Art
Michelle Chiecchio
Albert Chubac
Martine Daigre
Pierre Gastaud
Marius Jérémiaz
Dominique Johansen
Marie Mathias
Olivier Rabatel
Patrick Sabre
Nos partenaires
Abonnez-vous

Ne pas manquer
Partenaires'Actus
Expos en cours
Brèv'arts
Le Marché
Sélection de livres


17 février 2019

Marius Jérémiaz

Marius Jérémiasz est un ancien élève de l’Ecole des Arts Appliqués à l’industrie de Paris. Sa formation est interrompue durant la guerre et ne reprend qu’en 1945. Après ses deux dernières années d’école, il se lance dans la photographie publicitaire et travaille plus particulièrement sur les décors d’intérieurs. Il a la chance de vivre la révolution photographique qui passe du noir et blanc à la couleur. Il explique d’ailleurs que les photographies couleurs ektachromes étaient développées aux Etats-Unis, la France étant dépourvue de laboratoires.

Ce n’est qu’à la cessation de son activité que Marius Jérémiasz se tourne vers son désir le plus profond, la sculpture. La visite d’un atelier de sculpture sur pierre de longues années auparavant a déclenché un réel engouement pour ce travail. Mais son activité professionnelle l’a empêchée de se concentrer totalement sur le sujet. Depuis une quinzaine d’années, il sculpte en toute liberté, sans contrainte de temps, sans commande.

 

Très attiré par le métal, Marius Jérémiasz sculpte le plomb, le fer, le cuivre. Il travaille ses matériaux, à la fois anciens et modernes, qu’il colore au gré de ses envies, par jet d’acide. il s’agit pour lui d’évoluer, d’aller vers d’autres découvertes, de dompter un matériau difficile à aborder dans sa souplesse même. Marqué par une histoire personnelle dure, éprouvante, Marius Jérémiasz retranscrit dans son travail une souffrance, une violence avec un métal très travaillé, distordu comme pour Douleur Ile Déserte. La séparation des cultures et des êtres est montrée dans son triptyque sur le Monde : la limite est représentée par une ligne qui court sur le tableau, avec de part et d’autres des petits tubes métalliques concentrés, plus ou moins grands. On croit voir en cette séparation le Nord et le Sud, le monde riche et vivant bien opposé à celui qui souffre et qui s’épuise.

Le travail de Marius Jérémiasz est une longue réflexion sur notre monde, sur difficulté à voir la beauté des choses, la beauté des âmes.

 

 
La suite :

Découvrez les sculptures de Marius Jérémiaz